Est-il courant de dormir avec un animal en peluche ou un ours en peluche ?



De nombreuses personnes peuvent se demander pourquoi elles dorment avec un animal en peluche. Pourtant, il n’est pas rare que les particuliers trouvent du réconfort en présence d’une peluche et d’une peluche. Le fait de s’accrocher à un jouet en peluche peut procurer un sentiment de sécurité et atténuer les sentiments d’anxiété ou de solitude. De plus, la sensation tactile de serrer dans ses bras un animal en peluche peut libérer des hormones apaisantes telles que l'ocytocine, favorisant un sommeil plus réparateur. Ainsi, même si cela peut sembler peu conventionnel à certains, dormir avec un jouet en peluche peut offrir de nombreux avantages à ceux qui trouvent du réconfort dans ses bras.
En France, comme dans de nombreux autres pays occidentaux, les enfants reçoivent souvent une peluche pour les accompagner tout au long de leur enfance. Cette tradition commence dès la naissance, lorsque la sage-femme dépose une peluche dans le berceau du bébé pour plus de confort. En réfléchissant à cette pratique, on pourrait se demander : « Quelle est la raison qui vous pousse à dormir avec un animal en peluche ?



La raison pour laquelle certains enfants développent un lien émotionnel profond avec un jouet particulier reste un mystère. Ce phénomène est répandu au Royaume-Uni et aux États-Unis, où environ 60 à 70 % des enfants possèdent un objet transitionnel, souvent une peluche ou une couverture. Bien que les niveaux d’attachement atteignent leur apogée vers l’âge de trois ans, de nombreux enfants continuent de maintenir un lien fort avec leur objet de transition qui peut perdurer jusqu’à l’âge adulte.

 

Peluche et Psychologie



Les objets en peluche ont longtemps été associés à l’état émotionnel et psychologique d’une personne. Il est largement admis que les jouets en peluche et autres objets similaires peuvent avoir un effet apaisant sur les individus, en particulier les jeunes enfants. Cela est dû à la sensation tactile de douceur et au sentiment de sécurité qu’elle peut procurer. De plus, les jouets en peluche peuvent être utilisés dans des contextes thérapeutiques comme outil pour encourager l’expression émotionnelle et la communication. Les bienfaits psychologiques des objets en peluche ont été reconnus par de nombreux professionnels de la santé mentale, qui intègrent souvent ces objets dans leurs plans de traitement.
La douceur et la psychologie sont deux termes qui ne sont pas communément associés l’un à l’autre. Le mot peluche évoque souvent des images de tissus ou de jouets doux et luxueux, tandis que la psychologie est l'étude de l'esprit et du comportement humains. Cependant, ces concepts apparemment sans rapport se recoupent de manière intéressante. Par exemple, la texture des matériaux en peluche peut avoir un impact psychologique sur les gens, car elle peut évoquer des sentiments de confort et de sécurité. De plus, l’utilisation d’objets en peluche lors de séances de thérapie ou de conseil peut être un outil utile pour la relaxation et le soulagement du stress. À l’inverse, étudier la psychologie qui explique pourquoi les gens sont attirés par les objets en peluche peut donner un aperçu de la manière dont les gens nouent des attachements émotionnels à certains objets.

Une étude récente a été menée pour déterminer si les enfants croient que leurs jouets possèdent de véritables émotions et pensées. Les conclusions de cette étude ne sont pas claires et des résultats contradictoires ressortent de différentes études. Certaines études suggèrent que les jeunes enfants anthropomorphisent tout, croyant que les objets inanimés ont des pensées et des sentiments. À l’inverse, d’autres études suggèrent que les enfants sont remarquablement perspicaces et n’attribuent généralement pas d’états mentaux aux objets.

Au cours de cet examen, des photographies d'animaux vivants et empaillés ont été présentées à des enfants âgés de trois à quatre ans. Les histoires partagées avec eux montraient que les animaux vivants réagissaient émotionnellement, tandis que les animaux empaillés ne répondaient que physiquement. L'étude a ensuite cherché à savoir comment les jouets des enfants portant des noms et des visages se comporteraient dans des situations similaires, s'ils réagiraient davantage comme les animaux vivants ou comme les animaux empaillés.

L'étude a révélé que les enfants qui ne disposaient pas d'un objet d'attachement spécifique et ceux qui comptaient sur des couvertures pour leur confort (qui ne présentaient aucune caractéristique perceptible) s'attendaient à ce que leurs jouets se comportent davantage comme les animaux en peluche décrits dans les histoires, présentant des réactions physiques. À l’inverse, les enfants qui possédaient des animaux en peluche pensaient que leurs jouets préférés étaient porteurs d’émotions et de pensées et qu’ils réagiraient en conséquence.

On observe que les enfants ne font pas de distinction entre les individus qui humanisent tous leurs jouets et ceux qui ne le font pas. Au lieu de cela, ils anthropomorphisent uniquement leur objet de transition, et non les autres jouets qu’ils utilisent dans leur jeu imaginatif. De plus, il semble que l'attachement émotionnel des enfants à un jouet particulier les amène à le considérer comme plus humain.

L’impact d’un attachement émotionnel à un jouet pendant l’enfance peut être durable. Selon des études mesurant les niveaux de stress subconscient, les adultes ont tendance à se sentir plus angoissés émotionnellement par les objets de leur phase de transition que par les objets sentimentaux comme les vieilles photographies ou les bijoux qui leur ont été offerts par leurs proches.
En tant qu’adulte, l’impact des peluches peut ne pas être immédiatement apparent. Cependant, ces objets en peluche peuvent avoir un effet profond sur notre bien-être émotionnel. Les peluches peuvent procurer un sentiment de confort, de sécurité et même de nostalgie. Ils rappellent des temps plus simples et peuvent aider à réduire le stress et l’anxiété. De plus, les peluches peuvent être utilisées comme un outil de soins personnels, fournissant un objet physique auquel s’accrocher pendant les moments difficiles. Malgré leur lien avec l’enfance, les bienfaits des peluches sont tout aussi pertinents et précieux à l’âge adulte.

 

Les effets d'un doudou quand on est adulte


Les personnes qui ont eu des objets de transition, tels que des animaux en peluche, pendant leur enfance sont beaucoup plus enclines à considérer les objets de collection, tels que les paroles originales des Beatles, la première ampoule et les pierres lunaires, comme inestimables et irremplaçables. Cela contraste avec les individus qui ne possédaient pas de tels objets transitionnels et qui sont plus susceptibles de percevoir la valeur de ces objets uniquement en fonction de leur valeur monétaire.


Sur la base de son analyse et de ses recherches, on peut conclure que les enfants qui ont des amis imaginaires présentent certains traits positifs. Ces enfants ont tendance à être moins timides, font preuve d’une plus grande capacité de concentration et possèdent une meilleure compréhension des dynamiques sociales que leurs pairs qui n’ont pas d’amis imaginaires. De plus, les enfants ayant des amis imaginaires ont tendance à tirer du plaisir des interactions sociales et sont connus pour s’inventer des compagnons lorsqu’ils n’ont personne avec qui jouer.

Avoir un jouet doux et réconfortant dans le berceau de bébé peut offrir de nombreux avantages. Non seulement cela peut procurer un sentiment de sécurité et de familiarité au bébé, mais cela peut également contribuer au développement de ses capacités émotionnelles et cognitives. Des études ont montré que les nourrissons qui ont une peluche dans leur berceau sont plus susceptibles de s'apaiser eux-mêmes, ce qui peut conduire à de meilleures habitudes de sommeil. De plus, jouer avec des jouets peut aider à développer la motricité fine et la coordination œil-main. Dans l’ensemble, avoir une peluche dans le berceau peut être un moyen simple mais efficace de favoriser un environnement heureux et sain pour un bébé.


Une peluche qui repose doucement dans un lit miniature.


Les objets transitionnels sont capables de remplir un rôle similaire. Il est plausible que pendant la transition du sommeil partagé avec leurs parents au sommeil seul, les enfants puissent établir un lien émotionnel avec un objet dans leur berceau. Cet article est utilisé pour remplacer une partie du confort émotionnel qui serait autrement fourni par leur mère ou leur père.



Les sociétés où les enfants sont séparés de leurs parents dès leur plus jeune âge, comme au Royaume-Uni et aux États-Unis, ont tendance à avoir un plus grand nombre d'enfants qui dorment avec des couvertures que les sociétés où les enfants dorment généralement avec leur mère jusqu'à ce qu'ils atteignent un âge mûr, comme c'est le cas au Japon.


 

Est-il acceptable que des adultes dorment avec des animaux en peluche ?



L’idée de dormir avec un animal en peluche peut persister pendant une période assez longue, parfois même jusqu’à l’âge adulte. Les avantages de posséder un jouet en peluche et l'impact positif qu'il peut avoir sur la vie de votre enfant ont été mis en évidence dans cette étude. Il est possible que vous ayez également découvert des parallèles avec vos propres expériences et acquis un aperçu des raisons sous-jacentes de certains comportements.
Les recherches indiquent que les adultes qui dorment avec un jouet en peluche éprouvent souvent une sensation de confort et de tranquillité rappelant leur enfance. Cela peut avoir un effet rassurant sur leur bien-être, et certaines personnes sont encouragées à garder un objet réconfortant à proximité pendant leur sommeil pour favoriser les émotions positives et faciliter le sommeil.